La véritable histoire de l’orgue à chats

L’Orgue à Chats

L’orgue à chats, ou piano à chats, est un instrument imaginaire ou supposé imaginaire (j’espère) apparu à plusieurs reprises dans la littérature, notamment dans un texte de Jean-Baptiste Weckerlin :

« Mais en fait de cacophonie, tout a été tenté, et nous voyons jusqu’à des concerts de chats pour ajouter à la pompe des fêtes religieuses qui eurent lieu à Bruxelles, en 1549, le jour de l’octave de l’Ascension, en l’honneur d’une image miraculeuse de la Vierge. Ce jour-là, pendant la procession et après le passage de l’archange Michel, on vit paraître un chariot sur lequel était assis un ours touchant de l’orgue. Le jeu de cet orgue était formé d’une vingtaine de chats enfermés séparément dans des caisses étroites. Au-dessus de ces caisses passaient les queues des animaux liées à des cordes attachées au registre de l’orgue et correspondant aux touches. (…) L’ours, en pressant les touches de l’instrument vivant, tirait les queues des chats, ce qui leur faisait miauler des tailles, des dessus, des basses, d’une harmonie qui, sans aucun doute, devait être fort agréable à Dieu. » (Nouveau Musiciana : extraits d’ouvrages rares ou bizarres, anecdotes, lettres, etc. concernant la musique et les musiciens, 1890)

CATASTROPHONY est un hommage à l’Orgue à Chat historique par le musicien et créateur d’instruments Henry Dagg. C’est l’un de ses  nombreux instruments, il est montré ici pendant une répétition (avec Ben Saul au piano) pour une performance à Clarence House en public et en direct, y compris le prince Charles et la duchesse de Cornouailles. Cette répétition et la performance finale ont toutes deux été enregistrées pour Broadcast par BBC News.

Pour conclure les instruments à chats, voici un petit bijou de court-métrage d’animation produit par The People’s Republic of Animation, qui reprend la thématique du Cat Piano vu du côté des chats :

Autres instruments

Le Piganino est une version avec cochons…imaginaire également!

The Monty Python’s Flying Circus contient une présentation de l’orgue à souris, qui se joue à l’aide de deux gros maillets de bois :

Le texte de Jules Verne « M. Ré-Dièze et Mlle Mi-Bémol » nous raconte la mise en place d’un orgue à enfants, véridique! (désolé pas de vidéo)

Si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les ajouter en commentaire, et abonnez-vous à ce blog pour ne pas manquer les prochaines publications!

A propos Nicolas Bras 16 Articles
Homemade instrument builder, rare instrument seeker / Concepteur d'instruments de récup', chercheur d'instruments rares

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire